Le site du mensuel de l'Eglise réformée vaudoise

La liberté religieuse réprimée dans le monde

Thomas Peter / Reuters En Allemagne, des chrétiens irakiens dénoncent les répressions de l’Etat islamique subies par leurs compatriotes. En Allemagne, des chrétiens irakiens dénoncent les répressions de l’Etat islamique subies par leurs compatriotes. -

La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) au sein du Département d’Etat américain publie en mai son rapport annuel 2016, avec dix-sept pays en ligne de mire.

« A tous égards, la liberté religieuse à l’étranger a subi des assauts sérieux et répétés depuis la publication du dernier rapport annuel de notre commission en 2015. De la situation critique des prisonniers d’opinion à l’augmentation spectaculaire du nombre de réfugiés et de personnes déplacées, en passant par les actes de fanatisme contre les juifs et les musulmans en Europe ou d’autres violations détaillées dans le rapport, les victimes ne manquent pas à travers le monde », signale le rapport. En 2016, la commission recommande au Département d’Etat de désigner à nouveau comme pays CPC (particulièrement préoccupants) : Arabie saoudite, Birmanie, Chine, Corée du Nord, Erythrée, Iran, Ouzbékistan, Soudan et Turkménistan. Les communautés religieuses y sont oppressées, on compte dans ces pays plusieurs milliers d’arrestations et d’emprisonnements et des camps de travail. La commission a ajouté huit pays CPC à l’attention du Département d’Etat : Egypte, Irak, Nigeria, Pakistan, République centrale d’Afrique, Syrie, Tadjikistan et Vietnam. Une troisième section concerne les pays définis comme ceux où les violations sont « systématiques, en cours et flagrantes », à l’image de l’Afghanistan, Azerbaïdjan, Cuba, Inde, Indonésie, Kazakhstan, Laos, Malaisie, Russie et Turquie. Et cette année, l’USCIRF a sorti de sa liste Chypre et le Sri-Lanka, grâce aux progrès effectués dans ces pays. 

// bn

  • Évaluer cet élément
    (0 Votes)
  • Publié dans Actualité
  • Lu 499 fois
Veuillez vous connecter pour commenter
  • Aucun commentaire trouvé

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut